Chez Schoolab, nous avons toujours aimé réunir les collaborateurs autour de projets d’innovation dans des lieux et quel meilleur moyen de le faire que d’organiser des hackathons ? Mais qu’est-ce qu’un hackathon exactement ? Contraction de « hack » et « marathon », un hackathon est synonyme d’un événement d’intelligence collective qui se veut intense et fédérateur en rassemblant des équipes pour trouver des solutions rapides et malines, autour de thématiques ou de problème identifié.

Les 5 essentiels d’un hackathon réussi

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 46643839304_019de59a90_c.jpg.

Depuis 5 ans Quentin Cailluyer organise des hackathons pour les grandes entreprises et institutions avec Schoolab. Voici ses conseils pour un hackathon réussi :

  • « L’intelligence collective et l’apprentissage par les pairs sont clés dans tout hackathon. On brainstorme avec ses membres d’équipe pour que les idées fusent, on confronte ses points de vue, on prototype en utilisant les compétences de chacun et on partage cette énergie collective pour pitcher et convaincre. On apprend les uns des autres et on s’enrichit.
  • On cultive la créativité. On sort de sa zone de confort, on change ses méthodes de travail, on décale son regard, on prend du recul, on laisse de la place à la nouveauté, on ose !
  • On n’oublie pas la bienveillance. On s’écoute, on fait preuve d’empathie, on est ouvert d’esprit, on ne juge pas et on crée un climat propice à ce que chacun puisse s’exprimer librement afin que la bonne idée puisse émerger et se concrétiser.
  • On passe à l’action. Quel meilleur moyen d’apprendre que de faire ? Le learning by doing ou apprentissage par la pratique est incontournable. On prototype pour rendre concrète et tester son idée, on fait, même à la va vite car on n’a pas peur du “quick and dirty” ! Le meilleur moyen de hacker un problème est de mettre la main à la pâte.
  • On adopte une approche blended. On allie présentiel et distanciel dans les moyens pour avoir une approche globale et inclusive pour aller à la rencontre de nos utilisateurs, pour solliciter différentes expertises et s’affranchir des barrières géographiques. 

Comment organiser un hackathon ?

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 29701104542_086f82e783_c-2.jpg.

Avant le hackathon
Un bon cadrage est indispensable. Il faut s’aligner sur les objectifs de la démarche mais aussi préparer le challenge en veillant à une bonne définition de la ou les thématiques et à la sélection attentive des participants.

Pendant le hackathon
Quentin Cailluyer, Responsable des Hackathons chez Schoolab conseille un format dynamique : « On rythme le challenge, on blinde la méthodologie et on ajoute une bonne dose de défi et de fun ! » Comment ?

« On s’immerge dans le design thinking et autres méthodologies d’innovation en alternant 4 temps forts : des moments d’inspiration, des moments de collaboration, des moments d’échange et des moments de restitution. »Quentin Cailluyer Responsable des Hackathons chez Schoolab

Après le hackathon
Il convient de prévoir l’atterrissage et d’anticiper les options de sortie avec un double enjeu, humain et business. Quel meilleur profit tirer de la transformation initiée pendant le hackathon pour les participants mais aussi des idées qui auront émergé pendant cette expérience d’intelligence collective ? Côté humain, comment capitaliser sur les nouvelles compétences et manières de travailler développées pendant le hackathon ? Ou encore comment prolonger cette énergie fédératrice ? Côté business, y-a-t-il parmi ces idées des projets potentiels à maturer et accélérer ?


Les 3 immanquables au succès d’un hackathon

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 46643837204_a4cc9fc183_c.jpg.

Procurer une expérience de travail ludique et apprenante à l’ensemble des participants tout au long du hackathon demande un accompagnement méthodologique important et des espaces de travail (physiques ou digitaux) dédiés aux différentes étapes.

Comment encadrer les équipes pour ce challenge d’innovation?

Observé depuis des années dans l’accompagnement de projet d’innovation, l’encadrement des équipes est inhérent à la réussite d’un hackathon. Composé d’experts thématiques, de coaches méthodologiques et d’un jury pluridisciplinaire, ce triptyque se complète à merveille et les interactions avec les équipes sont mises en musique pour que la valeur ajoutée qu’ils apportent soient la plus forte possible.

Comment accompagner et former les participants lors du hackathon ?

Par chaque partie prenante du triptyque, un rôle différent et complémentaire !
Les coaches méthodologiques présents tout au long du challenge apporte un cadre, accompagne les équipes à valider les différents points d’étapes fixés par les membres du Jury. Ils ont quant à eux, d’une immense valeur pour les équipes lors des étapes de validation, cela permet aux équipes de confronter leur travail avec un regard extérieur non biaisé. Les experts thématiques sont quant à eux sollicités par les groupes de travail en continu tout au long du hackathon et permettent d’apporter une connaissance métiers, de lever des barrières techniques ou encore de connecter les projets avec des initiatives existantes.

Où organiser un hackathon d’entreprise ?

Après avoir identifié, construit et briefé votre triptyque d’animation idéal, il est opportun de consacrer du temps à choisir les espaces que vous consacrerez au challenge. Historiquement, lorsqu’on devait choisir un espace pour organiser ce type d’événement, on se tournait naturellement vers les acteurs de l’événementiel, mais la situation actuelle nous pousse à imaginer des nouveaux formats digitaux.

Plutôt hackathon en présentiel ou en ligne ?

> Hackathon au Format en présentiel

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 46643837294_4a52ab45ea_c.jpg.

Lorsqu’un espace physique est choisi pour accueillir les participants, il est recommandé de penser l’espace de façon à permettre aux participants la plus grande liberté dans l’organisation des séquences de travail. Un camp de base, symbole des rituels de l’équipe tout au long du hackathon et des séquences d’intelligence collective, des salles de créativité pour libérer les esprits et imaginer le futur, des salles de prototypage pour mettre en forme les concepts, une plénière pour restituer, partager et présenter son projet, sans oublier une salle de sieste pour reposer les esprits créatifs.

> Hackathon au Format en distanciel

Privilégié depuis quelques mois, c’est un format qui demande beaucoup d’anticipation et de rigueur dans la construction des espaces de travail en ligne ainsi que la gestion des accès aux différentes parties prenantes. 

3 éléments nous semblent aujourd’hui stratégiques lors des hackathons digitaux :

  • Un espace dédié aux différents étapes méthodologiques pour mettre à disposition des participants, un toolkit, une liste des livrables attendus et du contenu lié aux thématiques de travail
  • Un espace de travail propre à chaque équipe permettant de regrouper l’ensemble des recherches qui nourrissent la réflexion du projet et déposer les différents éléments de travail collaboratif
  • Un service de messagerie instantanée pour solliciter d’autres ressources, échanger avec l’ensemble des participants et organiser les sessions de jury

On observe 3 atouts majeurs avec une approche 100% digital : une capacité à engager un plus grand nombre de personnes, une barrière géographique qui se brise et qui ouvre de plus grandes opportunités, une réduction des coûts.Hackathon à distance

> Hackathon au format hybride en mêlant espace physique et digital

Réaliser un hackathon en adoptant une approche en blended permet de tirer le meilleur des spécificités du distanciel et du présentiel. Il est nécessaire de construire les séquences en fonction des différents étapes méthodologiques et de la nature des temps forts. Notre conseil pour orchestrer un hackathon hybride, sont les suivants :

  • Privilégier le présentiel pour la phase de conception et de présentation finale
  • Privilégier le distanciel pour le kick off du challenge et les séquences d’appropriation des méthodes et outils utilisés.

Organiser un Hackathon

Pourquoi réaliser un hackathon d’entreprise ?

Il est possible de réaliser des hackathons pour répondre à des objectifs différents que nous détaillerons ci-dessous, mais c’est avant tout un formidable moyen d’engager, d’aligner et de faire travailler une multitude de profils (étudiants, citoyens, collaborateurs, retraités…), dans un contexte ou le repli sur soi pourrait avoir tendance à prendre le dessus. 

Les 3 objectifs les plus présents dans les hackathons organisés par les équipes de Schoolab :



Innover en dehors des silos de l’entreprise

Plébiscitée par les organisations, c’est pour elle, une opportunité d’engager des profils pluridisciplinaires autour d’une problématique commune pour faire émerger un maximum d’idée. L’utilisation des principes d’intelligence collective permet de le réaliser dans un temps court. C’est le choix fait par le Ministère de la transition écologique et solidaire et l’Ademe en organisant un hackathon digital pour sensibiliser et trouver des solutions facilitant la rénovation énergétique. Nous avons engagé 150 participants qui ont fait émerger 28 concepts dont 6 sont aujourd’hui accompagnés par des acteurs spécialisés. 

Engager, former, souder les participants 

La structuration d’un hackathon et les principes d’intelligence collective qui le composent, permettent de créer des moments de teambuilding et de cohésion entre les participants tout en développant de nouvelles compétences lors des sessions de formation. C’est le choix qu’a fait l’EDHEC depuis 2017 au côté de Schoolab. Chaque année, 700 étudiants du programme grande école sont plongés pendant 28h dans un challenge au côté de 10 organisations qui sponsorisent le hackathon en confiant aux étudiants des problématiques de travail. L’occasion pour les partenaires de travailler leur marque employeur, d’être l’un des premiers acteurs à confier des projets d’innovation à des étudiants et d’acculturer et former par la pratique les collaborateurs présents. 

Recruter des étudiants et développer sa marque employeur

Utiliser le format hackathon pour placer les candidats dans une posture de “maker” sur des projets liés à l’organisation peut être un moyen de les observer et challenger en situation. Immergés dans un cas pratique, il est beaucoup plus simple de se projeter et ainsi révéler les soft et hard skills des candidats potentiels. On peut ainsi évaluer leur esprit d’équipe, leur capacité à utiliser leurs compétences et qualités pour résoudre une problématique ou encore leur fit culturel.

L’innovation collective : clé de l’intelligence collective et de la durabilité

Schoolab, fort de son expérience dans l’organisation et l’animation de hackathon, permettra à votre organisation de co-construire un hackathon en mettant en action les collaborateurs et en les plaçant au centre de la réflexion avec la possibilité d’associer des profils extérieur pour croiser les regards et apporter une nouvelle hauteur de point de vue. C’est l’occasion parfaite pour enclencher des initiatives durables

Chez Schoolab, nous avons toujours aimé réunir des people autour de projets d’innovation dans des lieux et quel meilleur moyen de le faire que d’organiser des hackathons ! Mais qu’est-ce qu’un hackathon exactement ? Contraction de « hack » et « marathon », un hackathon est synonyme d’un événement d’intelligence collective qui se veut intense et fédérateur en rassemblant des équipes pour trouver des solutions rapides et malines si possible^^, autour de thématique ou de problème identifié.

Les 5 essentiels d’un hackathon réussi

Depuis 5 ans Quentin Cailluyer organise des hackathons pour les Grandes Entreprises et institutions avec Schoolab. Voici ses conseils pour un hackathon réussi :

  • « L’intelligence collective et l’apprentissage par les pairs sont clés dans tout hackathon. On brainstorme avec ses membres d’équipe pour que les idées fusent, on confronte ses points de vue, on prototype en utilisant les compétences de chacun et on partage cette énergie collective pour pitcher et convaincre. On apprend les uns des autres et on s’enrichit.
  • On cultive la créativité. On sort de sa zone de confort, on change ses méthodes de travail, on décale son regard, on prend du recul, on laisse de la place à la nouveauté, on ose !
  • On n’oublie pas la bienveillance. On s’écoute, on fait preuve d’empathie, on est ouvert d’esprit, on ne juge pas et on crée un climat propice à ce que chacun puisse s’exprimer librement afin que la bonne idée puisse émerger et se concrétiser.
  • On passe à l’action. Quel meilleur moyen d’apprendre que de faire ? Le learning by doing ou apprentissage par la pratique est incontournable. On prototype pour rendre concrète et tester son idée, on fait, même à la va vite car on n’a pas peur du “quick and dirty” ! Le meilleur moyen de hacker un problème est de mettre la main à la pâte.
  • On adopte une approche blended. On allie présentiel et distanciel dans les moyens pour avoir une approche globale et inclusive pour aller à la rencontre de nos utilisateurs, pour solliciter différentes expertises et s’affranchir des barrières géographiques. « 

Comment organiser un hackathon ?

Avant le hackathon
Un bon cadrage est indispensable. Il faut aligner sur les objectifs la démarche mais aussi préparer le challenge en veillant à une bonne définition de la ou les thématiques et une sélection attentive des participants.

Pendant le hackathon
Quentin Cailluyer Responsable des Hackathons chez Schoolab conseille un format dynamique : « On rythme le challenge, on blinde la méthodologie et on ajoute une bonne dose de défi et de fun ! Comment ? « 

« On s’immerge dans le design thinking et autres méthodologies d’innovation en alternant 4 temps forts : des moments d’inspiration, des moments de collaboration, des moments d’échange et des moments de restitution. »

Quentin Cailluyer Responsable des Hackathons chez Schoolab

Après le hackathon
Il convient de prévoir l’atterrissage et d’anticiper les options de sortie avec un double enjeu, humain et business. Quel meilleur profit tirer de la transformation initiée pendant le hackathon pour les participants mais aussi des idées qui auront émergé pendant cette expérience d’intelligence collective ? Côté humain, comment capitaliser sur les nouvelles compétences et manières de travailler développées pendant le hackathon ? Ou encore comment prolonger cette énergie fédératrice ? Côté business, y-a-t-il parmi ces idées des projets potentiels à maturer et accélérer ?

Les 3 indispensables au succès d’un hackathon

Procurer une expérience de travail ludique et apprenante à l’ensemble des participants tout au long du hackathon demande un accompagnement méthodologique important et des espaces de travail (physiques ou digitaux) dédiés aux différentes étapes.

Comment définir le jury pour ce challenge d’innovation?

Observé depuis des années dans l’accompagnement de projet d’innovation, l’encadrement des équipes est inhérent à la réussite d’un hackathon. Composé d’experts thématiques, de coaches méthodologiques et d’un jury pluridisciplinaire, ce triptyque se complète à merveille et les interactions avec les équipes sont mises en musique pour que la valeur ajoutée qu’ils apportent soient la plus forte possible.

Comment encadrer et former les étudiants ou startup participant au hackathon ?

Les coaches méthodologiques présents tout au long du challenge apporte un cadre, accompagne les équipes à valider les différents points d’étapes fixés par les membres du Jury. Ils ont quant à eux, d’une immense valeur pour les équipes lors des étapes de validation, cela permet aux équipes de confronter leur travail avec un regard extérieur non biaisé. Les experts thématiques sont quant à eux sollicités par les groupes de travail en continu tout au long du hackathon et permettent d’apporter une connaissance métiers, de lever des barrières techniques ou encore de connecter les projets avec des initiatives existantes.

Où organiser un hackathon d’entreprise ?

Après avoir identifié, construit et briefé votre triptyque d’animation idéal, il est opportun de consacrer du temps à choisir les espaces que vous consacrerez au challenge. Historiquement, lorsqu’on devait choisir un espace pour organiser ce type d’événement, on se tournait naturellement vers les acteurs de l’événementiel, mais la situation actuelle nous pousse à imaginer des nouveaux formats digitaux.

Plutôt hackathon en présentiel ou en ligne ?

> Hackathon au Format en présentiel

Lorsqu’un espace physique est choisi pour accueillir les participants, il est recommandé de penser l’espace de façon à permettre aux participants la plus grande liberté dans l’organisation des séquences de travail. Un camp de base, symbole des rituels de l’équipe tout au long du hackathon et des séquences d’intelligence collective, des salles de créativité pour libérer les esprits et imaginer le futur, des salles de prototypage pour mettre en forme les concepts, une plénière pour restituer, partager et présenter son projet, sans oublier une salle de sieste pour reposer les esprits créatifs.

> Hackathon au Format en distanciel

Privilégié depuis quelques mois, c’est un format qui demande beaucoup d’anticipation et de rigueur dans la construction des espaces de travail en ligne ainsi que la gestion des accès aux différentes parties prenantes. 

3 éléments nous semblent aujourd’hui stratégiques lors des hackathons digitaux :

  • Un espace dédié aux différents étapes méthodologiques pour mettre à disposition des participants, un toolkit, une liste des livrables attendus et du contenu lié aux thématiques de travail
  • Un espace de travail propre à chaque équipe permettant de regrouper l’ensemble des recherches qui nourrissent la réflexion du projet et déposer les différents éléments de travail collaboratif
  • Un service de messagerie instantanée pour solliciter d’autres ressources, échanger avec l’ensemble des participants et organiser les sessions de jury

On observe 3 atouts majeurs avec une approche 100% digital : une capacité à engager un plus grand nombre de personnes, une barrière géographique qui se brise et qui ouvre de plus grandes opportunités, une réduction des coûts.

> Hackathon au Format hybrides en mêlant espace physique et digital

Réaliser un hackathon en adoptant une approche en blended permet de tirer le meilleur des spécificités du distanciel et du présentiel. Il est nécessaire de construire les séquences en fonction des différents étapes méthodologiques et de la nature des temps forts. Notre conseil pour orchestrer un hackathon hybride, sont les suivants :

  • Privilégier le présentiel pour la phase de conception et de présentation finale
  • Privilégier le distanciel pour le kick off du challenge, les séquences d’appropriation des méthodes et outils utilisés, et de jury.

Pourquoi réaliser un hackathon d’entreprise ?

Il est possible de réaliser des hackathons pour répondre à des objectifs différents que nous détaillerons ci-dessous, mais c’est avant tout un formidable moyen d’engager, d’aligner et de faire travailler une multitude de profils (étudiants, citoyens, collaborateurs, retraités…), dans un contexte ou le repli sur soi pourrait avoir tendance à prendre le dessus. 

Les 3 objectifs les plus présents dans les hackathons organisés par les équipes de Schoolab :

Innover en dehors des silos de l’entreprise

Plébiscitée par les organisations, c’est pour elle, une opportunité d’engager des profils pluridisciplinaires autour d’une problématique commune pour faire émerger un maximum d’idée. L’utilisation des principes d’intelligence collective permet de le réaliser dans un temps court. C’est le choix fait par le Ministère de la transition écologique et solidaire et l’Ademe en organisant un hackathon digital pour sensibiliser et trouver des solutions facilitant la rénovation énergétique. Nous avons engagé 150 participants qui ont fait émerger 28 concepts dont 6 sont aujourd’hui accompagnés par des acteurs spécialisés. 

Engager, former, souder les participants 

La structuration d’un hackathon et les principes d’intelligence collective qui le composent, permettent de créer des moments de teambuilding et de cohésion entre les participants tout en développant de nouvelles compétences lors des sessions de formation. C’est le choix qu’a fait l’EDHEC depuis 2017 au côté de Schoolab. Chaque année, 700 étudiants du programme grande école sont plongés pendant 28h dans un challenge au côté de 10 organisations qui sponsorisent le hackathon en confiant aux étudiants des problématiques de travail. L’occasion pour les partenaires de travailler leur marque employeur, d’être l’un des premiers acteurs à confier des projets d’innovation à des étudiants et d’acculturer et former par la pratique les collaborateurs présents. 

Recruter des étudiants et développer sa marque employeur

Utiliser le format hackathon pour placer les candidats dans une posture de “maker” sur des projets liés à l’organisation peut être un moyen de les observer et challenger en situation. Immergés dans un cas pratique, il est beaucoup plus simple de se projeter et ainsi révéler les soft et hard skills des candidats potentiels. On peut ainsi évaluer leur esprit d’équipe, leur capacité à utiliser leurs compétences et qualités pour résoudre une problématique ou encore leur fit culturel.

L’innovation collective : clé de l’intelligence collective et de la durabilité

Schoolab, fort de son expérience dans l’organisation et l’animation de hackathon, permettra à votre organisation de co-construire un hackathon en mettant en action les collaborateurs et en les plaçant au centre de la réflexion avec la possibilité d’associer des profils extérieur pour croiser les regards et apporter une nouvelle hauteur de point de vue. C’est l’occasion parfaite pour enclencher des initiatives durables