C’est quoi un side project ?

Composé de ‘side’ (côté), et ‘project’ (projet), un side project entrepreneurial est un projet lancé en parallèle de son travail. Que l’on travaille 35 heures ou 50, à la fin de la semaine, il se peut que vous ayez encore assez d’énergie et de temps, par exemple le soir ou le week-end, pour vous lancer sur un projet dont vous serez le maître de A à Z. Un side project entrepreneurial consiste donc à lancer une activité entrepreneuriale sur son temps libre. On peut entreprendre à côté d’un CDI de plusieurs manières, soit en étant micro-entrepreneur, soit freelance, entreprise individuelle, startuper.

Se lancer à temps plein sur son idée de start-up peut paraître très stressant et risqué. Pour réduire le risque propre à l’entrepreneuriat, certains entrepreneurs se lancent en mode side project.

“Lancer son idée de start-up à côté de son travail est un bon moyen de tester son idée d’entreprise et de mettre un pied dans la posture d’entrepreneur.”
P
Paul Brihaye
Coach Startup à l’incubateur Schoolab

Dans tous les cas, le side project a des effets bénéfiques et les raisons de se lancer sont multiples. Ces effets se répercutent à la fois sur le métier à plein temps, le side project et la personnalité de l’entrepreneur. Il permet de rester motivé dans son job salarial en sortant de la routine, d’exprimer pleinement son ambition dans son projet, en toute indépendance. Mais également d’entreprendre sans risque, de tester son idée sans prendre de risque et souvent même de gagner de l’argent.

Résumé de nos conseils

Comment lancer un side project ? Est-ce que ça va être rentable ? Comment transformer une idée en activité rémunérée ? Voilà un aperçu de nos conseils et actions à suivre afin de répondre à ces questions : 

  1. Lancez votre idée d’entreprise en mode side project avant de vous lancer à temps plein.
  2. Les bonnes idées sont partout, soyez en veille.
  3. Gardez un horaire fixe pour votre side project.
  4. Faites quelque chose qui vous intéresse vraiment.
  5. Simplifiez, commencez avec un petit side project.
  6. Fixez des objectifs et des délais à votre side project.
  7. Ne doutez pas de votre side project.
  8. Obtenez de l’aide sur votre side project.
  9. Les projets secondaires ne doivent pas nécessairement être tech.
  10. Suivez une formation pour entrepreneur digitale.

1. Lancez votre idée d’entreprise en mode side project avant de vous lancer à temps plein

Que vous soyez en création d’entreprise, micro-entreprise ou reprise d’entreprise, mener un projet entrepreneurial à de nombreuses vertus et avantages. Autant en termes de motivation, que de montée en compétences. Vous allez ainsi faire une transition progressive vers la posture d’entrepreneur et monter en compétences pas à pas. Cela vous permettra de tester l’idée et voir si le business est rentable.

“Il y a un entrepreneur en ce moment, mort de peur, qui trouve des excuses et dit : « Ce n’est pas encore le bon moment ». Il n’y a pas de bon moment. Je veux dire, allez. Sortez de votre garage et allez prendre le risque de lancer votre entreprise. ”
K
Kevin Plank
PDG de Under Armour

2. Les bonnes idées sont partout

Dans l’entrepreneuriat, les bonnes idées et l’inspiration sont partout, même dans la vie quotidienne. Pour trouver une idée, vous pouvez regarder dans votre vie professionnelle, ou alors à l’occasion d’un brainstorm. La seule chose à laquelle il faut veiller, c’est de bien s’assurer de trouver un problème. C’est en répondant à un problème avec une solution que votre jeune entreprise va pouvoir se développer. 

Le conseil pratique de nos entrepreneurs :

Pour trouver une idée, la première étape, c’est de lister les problèmes que vous rencontrez dans votre quotidien. Demandez à votre entourage de hiérarchiser les problèmes que vous avez identifiés par ordre d’importance. Trouvez ensuite une solution répondant à ce problème prioritaire en faisant de la veille sur les solutions présentes sur le marché. Notez leurs caractéristiques principales, et regardez où est-ce que vous pourriez faire mieux et vous différencier.

“Mon conseil d’entrepreneure ? Lisez les livres Lean Startup et Runing Lean pour apprendre la méthode pour entreprendre en mode agile.”
C
Caroline Hill
Fondatrice des Paniers de Georgette, ancienne de la Piscine

3. Gardez un horaire fixe pour votre side project

Lancer des projets d’entreprises innovantes demande un sens de l’organisation prononcé. Plus important encore, c’est de consacrer du temps à son projet et de la régularité. Les entrepreneurs qui réussissent à côté de leur job passent plusieurs heures par semaine à se former sur le sujet qu’ils ont ciblé et à développer son offre. 

Le conseil pratique pour les futurs entrepreneurs :

Listez l’ensemble des actions que vous pouvez mener pour votre projet. Attribuez-leur un ordre d’importance en fonction du temps de travail et du résultat qu’elles vous permettront. Une fois vos quick win établis, priorisez, exécutez et récoltez rapidement des succès. Cela vous donnera confiance en vous. 

“Quand vous lancez votre projet, les retours des utilisateurs ou des mentors est inestimable. Vous devez être courageux et parler aux gens autant que possible. ”
E
Emily Brooke
Co-fondatrice de Blaze

4. Projet de startup : créez quelque chose qui vous intéresse 

Les créateurs d’entreprise qui réussissent ont pour point commun d’être passionnés par leur sujet. C’est cette passion qui leur permet de passer de longues heures sur leur projet. Leur curiosité les transforme rapidement en experts d’un marché ou d’un secteur d’activité comme la robotique, l’économie sociale et solidaire ou l’artisanat. Pour cela, il est recommandé de réaliser une étude de marché et de connaître les clients potentiels.  

Le conseil pratique pour les aspirants entrepreneurs :

Contactez les spécialistes du secteur qui vous intéressent et demandez-les s’ils sont disponibles pour que vous fassiez des interviews d’eux. La reconnaissance que vous leur témoignerez les disposera à vous accorder du temps. Écrivez un article restituant leur témoignage et partagez-le sur vos réseaux sociaux. Vous assoirez votre réseau, votre expertise, mais également votre légitimité, tout en ayant une meilleure connaissance de votre marché.

“Un expert est quelqu’un qui en connaît de plus en plus sur de moins en moins de choses.”
N
Nicholas M.Butler

5. Conseil pour entrepreneur : simplifiez, commencez avec un petit side project 

Les porteurs de projet de start-up ont tendance à vouloir s’attaquer à des marchés ou des problèmes qui les dépassent. Pour réussir votre side project entrepreneurial, rien de mieux que de cibler un marché niche et des solutions dont la faisabilité est garantie. Vous économiserez de nombreux efforts et moments de démotivation. Créer une solution faisable est synonyme de viabilité et de pérennité de votre projet de création d’entreprise. 

Le conseil pratique pour les futurs entrepreneurs :

Dès que vous avez une idée et que vous voulez savoir si cette idée est bonne, rejoignez tous les groupes Facebook de votre thématique. Présentez votre idée dans ces groupes, avec un post contenant un visuel (même fake) de votre solution et observez les réactions de la communauté. Si les réactions sont bonnes, c’est que votre projet intéresse les autres et qu’il vaut le coup de le développer.

6. Fixez des objectifs et des délais à votre side project 

étudiant entrepreneur

Un projet d’entreprise qui fonctionne est un projet avec des objectifs et des délais précis. C’est la clé du succès de tout lancement de projet, que ce soit quand on veut lancer une entreprise ou lorsqu’on est manager. L’entrepreneuriat est une course contre-la-montre, mais cette course est saine. Des objectifs ambitieux incitent à se dépasser soi-même. Mais ne vous mettez pas trop de pression, car mener un projet à côté de votre travail sera forcément plus long. 

Le conseil pratique de nos coachs

Avant de vous lancer, définissez une roadmap atteignable, composée d’objectifs simples, mais dont la réussite vous apportera beaucoup. Cela vous permettra de ne pas procrastiner. 

7. Ne doutez pas de votre side project 

Créer son entreprise est un parcours sinueux. Il est crucial pour le porteur de projet de ne jamais douter de lui-même. L’avantage quand on lance un projet à côté de son métier, c’est que le risque d’échec est limité puisque vous gardez la sécurité de l’emploi. Pour mener à bien son projet, nous recommandons de choisir un domaine de création d’entreprise dans lequel vous êtes experts. Cette expertise sera votre meilleure arme contre le doute. 

“Ne vous inquiétez pas de l’échec ; vous n’avez à avoir raison qu’une seule fois. ”
D
Drew Houston
Co-fondateur et PDG de Dropbox

8. Obtenez de l’aide sur votre side project 

Si les récits de self-made-man sont nombreux, il n’en demeure pas moins qu’ils masquent pour partie la vérité de ce qu’entreprendre signifie. C’est des mythes plus que des représentations fidèles de la réalité. Lorsqu’on crée son projet, de nombreuses compétences doivent être acquises rapidement. Pour apprendre à créer un business plan prévisionnel, un business model, faire le choix du statut juridique ou chercher des financements, il est important de se faire aider. N’hésitez pas à solliciter votre réseau et les personnes qui vous entourent pour leur demander de l’aide. Parlez de votre projet à un maximum de monde sera forcément bénéfique. 

Le conseil pratique

Trois fois par jour, contactez des gens un peu au hasard par téléphone pour discuter de son idée de projet et comprendre leurs questionnements et interrogations.

“Apprenez à connaître votre problème à fond. Rencontrez les utilisateurs dont vous pensez qu’ils sont votre cible. Discutez avec eux pour comprendre leur problème.”
C
Caroline
Fondatrice des Paniers de Georgette, ancienne de la Piscine

9. Les projets secondaires ne doivent pas nécessairement être tech

Quand on est chef d’entreprise avec un projet de création de société, on a souvent tendance à ne penser à l’innovation qu’à travers la technologie. Pourtant, l’innovation n’est pas uniquement technologique. De nombreuses personnes lançant un side projet se bride en pensant devoir recruter un développeur par exemple. Elles oublient que l’innovation, même quand elle est technologique, ne nécessite pas forcément de compétences approfondies en code. Faites des choses simples, qui résolvent de réels problèmes. Parfois, on pense avoir besoin d’une solution développée par un programme, alors que cette solution pourrait être faite avec un outil de no code. 

“À l’ère de la transparence, de l’honnêteté et de la générosité, développez votre bienveillance. ”
A
Alexander Asseily
Fondateur de Jawbone

10. MOOC : suivez une formation pour entrepreneur digitale

Créer une entreprise est un exercice fastidieux. Pour réussir un side projet entrepreneurial, nous vous recommandons de suivre une formation en distanciel. Attention toutefois, un incubateur de startups ne sera pas nécessairement adapté à votre besoin. En effet, les incubateurs demandent à leurs entrepreneurs d’être présents à temps plein sur les programmes. Il existe néanmoins des formations en ligne qui vous accompagnent à la création, l’immatriculation de votre entreprise, ainsi que dans vos démarches administratives, le tout avec un accompagnement personnalisé. Tout en vous mettant en contact avec un écosystème composé d’autres chefs d’entreprise, de futurs clients, d’investisseurs ou d’experts-comptables. 

Il faut retenir quoi ? 

  • S’inspirer : vous pouvez trouver des idées partout dans le monde pour votre proposition de business.
  • Une routine : consacrez du temps à votre side project dans la semaine.
  • Monter en compétences : les MOOC, le networking peut vous informer et aider au développement de votre idée.
  • Avoir des objectifs : faites confiance à votre instinct et ne doutez pas de vous-même.
  • Demander de l’aide.

Bonne réussite pour ce projet !

Startup Entrepreneuriat

Starter, 6 mois pour développer ou accélérer son projet !

Découvrir