Les origines du design thinking remontent aux années 1960-1970 avec Herbert Simon lors des travaux d’une première génération de chercheurs qui ont tenté de comprendre et de décrire l’activité des designers, élaborant ainsi un nouveau champ de recherche, la recherche en design. Champ d’action qui s’est popularisé avec le développement de la Silicon Valley dans les années 90. Alors le design thinking qu’est-ce que c’est ?
Le design thinking facilite l’innovation en entreprise car donne un cadre et des guidelines à suivre pour faire avancer les projets d’innovation, comme le lancement d’un nouveau produit.

Le lean startup est quant à lui une méthodologie plus récente (développée en 2008 par Éric Ries) qui vise à guider le lancement d’un produit en réduisant son temps de développement grâce à des cycles de test rapides avec les utilisateurs.

Alors en quoi cela aide à l’innovation produit ? Cela permet de mettre l’utilisateur au centre de votre développement de produit innovant ; cela permet aussi de bien ajuster vos enjeux prioritaires, vos actions, vos produits et leurs intérêts pour vos utilisateurs, ce qui est essentiel pour bien cadrer (et donc démarrer) un projet de développement.

1 – Cadrer votre lancement de produit innovant en amont du projet grâce au design thinking

Avant de démarrer tout projet d’innovation ou de lancement de produit innovant, nous recommandons au Schoolab de bien cadrer votre vision, les objectifs et les attentes internes avec les différentes parties prenantes.

Notre méthodologie de gestion de projet permet de bien comprendre les besoins pour s’assurer de partir dans la bonne direction. Ce cadrage comprend :

  • des rendez-vous avec les parties prenantes internes (et externes s’il y a) dans le but de comprendre leur vision, leurs ambitions, le contexte du projet et leurs implications
  • une compréhension du parcours client actuel en identifiant les points forts et les failles
  • une compréhension des enjeux business du projet
  • une étude de documentation interne relative au projet (genèse du projet, études préalablement menées par exemple)
  • un planning prévisionnel

Notre conseil : n’hésitez pas à utiliser les outils existants qui vous feront gagner un temps précieux dans votre cadrage. Un exemple : l’UX Strategy Blueprint (ci dessous) qui permet de prendre conscience des principaux défis qui vous attendent. Cette solution offre ainsi un moyen de coordonner les efforts pour surmonter ces challenges. 

UX Strategy Blueprint (Source: Schoolab)

Cette phase de cadrage amont repose donc sur l’empathie et l’écoute pour s’imprégner de la culture et des ambitions internes, mais aussi pour identifier les points forts et axes d’amélioration à prendre en compte pour le développement d’un produit innovant.

2 – Marketing :  Les outils du design thinking pour cadrer l’écoute des besoins utilisateur

Une fois le cadrage amont établi, nous pouvons nous lancer dans l’observation du marché et des utilisateurs, phase fascinante où l’on apprend un tas de choses sur les besoins finaux de ces derniers, sur les concurrents, mais aussi sur l’usage potentiel de votre produit 

Pour exemple, un groupe agroalimentaire français et acteur innovant dans le domaine des produits laitiers a fait appel à Schoolab dans le développement et test d’un produit laitier. Voici comment nous avons cadré de cette observation  :

  • 15 entretiens individuels au domicile de consommateurs sur un produit X pour comprendre leurs habitudes alimentaires mais aussi lister le contenu de leurs placards et réfrigérateur (et voir le delta entre ce qu’ils veulent dire de leurs habitudes alimentaires et les produits réellement présents chez eux)
  • 2 focus groupes pour confronter différents points de vue sur l’alimentation de demain
  • 6 observations passives en supermarché pour comprendre les habitudes d’achat
  • 1 immersion au supermarché et au marché avec un consommateur
  • un benchmark des dernières innovations produits et une veille de tendance globale

3 – La méthode lean startup pour cadrer la phase de test d’un produit ou d’un concept innovant

Toute la méthodologie du lean startup repose sur le cadençage de ces sprints et l’amélioration continue du produit ; ce qui permet un développement rapide, avec des coûts maîtrisés et ceci dans un apprentissage constant. 

Comment définir ces sprints itératifs ? Cela dépend du concept, mais l’idée est de tester de façon séquentielle le produit : par fonctionnalité et par maturité du prototype. Il est important de confronter son concept très rapidement aux utilisateurs pour valider la direction de développement à prendre. Chaque fonctionnalité peut être testée séparément afin d’aider à la sélection de celles qui sont essentielles pour l’utilisateur, celles qui sont attirantes mais non prioritaires et celles qui ne sont pas utiles. Au fur et à mesure des sprints vous passerez de “l’earliest testable product”, à “l’earliest usable product” jusqu’à “l’earliest lovable product”. La clé du lean Startup est de proposer un apprentissage rapide et continu.

Chaque sprint dure en moyenne 2 semaines et se compose d’une phase de test avec les utilisateurs et d’une phase d’analyse. Il est important de bien cadrer leur enchaînement pour garder le cap du bon développement de la solution, ainsi que les rôles de chacun au cours du prototypage.

Nous conseillons donc de construire un planning de sprints en accord avec vos objectifs afin de garantir l’amélioration continue de votre projet.

Exemple de roadmap de prototypage (Source : Schoolab)
  • de prendre du recul sur les tests effectués,
  • de garantir l’avancement de la solution suivant le planning
  • de valider les prochaines étapes de test

Si nous reprenons notre exemple de développement de produit laitier ci dessus, Schoolab a organisé les sprints suivant les étapes de développement du packaging : 

  1. Test de différent facing de packaging : 5 marques présentées
  2. Test de naming de marque : suite au premier sprint, 2 marques ont émergées comme pertinentes vis-à-vis du produit, ces marques ont été déclinées sous différents noms pour voir lesquels étaient les plus prometteur pour notre cible
  3. Test de format de packaging : une fois la marque validée, nous l’avons mise en situation sur différent format de packaging
  4. Test de packaging en entier : sur le format sélectionné au précédent sprint, nous avons développé 3 propositions de packaging pour déterminer quel discours étaient le plus pertinent au autour du produit
  5. Test de produit (sans emballage) + packaging : pour prendre les retours sur le produit en lui-même vis-à-vis de sa présentation sur le packaging
  6. Test de l’expérience globale (produit dans emballage primaire + packaging opérationnel) :  pour valider que l’expérience de la dégustation de produit était en accord avec les promesses misent en avant sur le packaging

Nos conseils pour réussir votre plan de lancement de produit ou de concept innovant avec les méthodes agiles

“Quels sont les 3 conseils que je peux vous donner pour lancer un produit innovant ? Passer beaucoup de temps avec ses clients, viser des résultats rapides et avoir une vision à long terme.”
P
Pierre de Milly
Partner

Vous souhaitez en savoir plus et découvrir d’autres applications concrètes du Design Thinking et du Lean Startup sur des projets d’envergure? N’hésitez pas à télécharger notre livre blanc : 12 entreprises qui ont innové en 3 mois.