Le service patrimoine de la SNCF fait appel au programme CPi (Création d’un Produit innovant) de Schoolab. En outre, l’objectif est d’innover avec des étudiants. Cette entreprise historique dans le paysage économique et public français projette d’instaurer une pluridisciplinarité au service du patrimoine et du mécénat.

D’autre part, la SNCF souhaite aussi innover pour accélérer sa stratégie de valorisation. À travers sa participation au programme CPi, la stratégie de valorisation peut se développer autour de l’héritage du patrimoine matériel et immatériel. La SNCF souhaite également développer et fédérer autour d’initiatives innovantes.

Zoom sur le programme CPi : comment innover avec des étudiants ?

Depuis plus d’un an, le projet est engagé par le service patrimoine et mécénat de la SNCF. Dans le cadre de ce partenariat, l’aventure commence. À ce titre, 7 étudiants issus de parcours et cursus différents se regroupent pour répondre à une problématique spécifique. L’objectif est de déterminer comment développer et fédérer les initiatives innovantes du patrimoine de la SNCF.

Dans le cadre du programme CPi, l’Innovation inclut des étudiants et crée un cercle vertueux tripartite, où les compétences de chacun se mobilisent. Pour y parvenir, étudiants, entreprises et institutions académiques participent au développement de projets innovants. L’ambition du programme CPi est portée grâce à une pédagogie tournée vers l’efficacité économique et l’utilité sociétale.

Durant 6 mois, le programme CPi prône une révolution des mentalités à travers un mot d’ordre : la pluridisciplinarité. Le CPi fait collaborer des étudiants de différentes écoles autour d’une même problématique, proposée ici par un grand acteur industriel français. C’est à partir d’ici qu’intervient tout l’enjeu d’un partenariat entre les 4 établissements de l’enseignement supérieur suivants :

  • L’ESSEC,
  • Centrale Supélec,
  • Paris 1 Panthéon-Sorbonne,
  • Strate École de Design.

Dans ce contexte, les compétences se complètent autour du Management, de l’ingénierie, du Design et de l’économie. Voilà pourquoi l’alliance de ces compétences favorise l’émergence de produits et services nouveaux. L’imagination collective et les idées générées sont placées au bénéfice du plus grand nombre. Au cours du programme CPi, l’avancement des projets se développe en suivant les 4 phases du Design Thinking :

  • L’observation,
  • La conception,
  • Le prototypage,
  • Le lancement.

innover avec des étudiants

Phase 1 : L’observation

Lors de cette première phase, les réflexions et recherches se peaufinent, à la suite de nombreuses séances (travaux collectifs, entretiens, rencontres avec des acteurs internes et externes). De cette manière, les étudiants peuvent préciser le cadre de leurs travaux autour d’une problématique ciblée. Le but est de définir comment développer une offre d’accompagnement pour toutes les initiatives. D’autant plus que cette offre d’accompagnement est associée à une offre de valorisation qui vise à créer de la préférence pour cette dernière.

Phase 2 : La conception

Cette année, une journée de co-créativité entre l’équipe d’étudiants et collaborateurs SNCF est menée à distance. Par conséquent, cette étape du programme intervient à la fin de la phase d’observation. Pour faire émerger des concepts innovants, l’intelligence collective s’associe à la créativité.

Concrètement, la créativité dispose d’une grande place attitrée au sein du programme CPi. Il en va de même pour les idées qui peuvent paraître saugrenues. Pour autant, ces idées sont essentielles. En d’autres termes, participer au programme CPi et innover avec des étudiants implique de pouvoir bousculer l’existant pour faire jaillir de nouvelles idées.

Phase 3 : Le Prototypage

En étroite collaboration avec la SNCF, les phases d’observation et d’idéation permettent aux étudiants d’initier le prototype d’une solution digitale innovante. Au premier abord, il s’agit d’une solution back office à l’usage du groupe SNCF.

Dans le principe, cette solution vise à mettre en réseau l’Innovation autour du patrimoine pour encourager les initiatives. Le but est aussi de valoriser les projets et gagner en visibilité sur la diversité de ces projets. D’ailleurs, cette idée ambitieuse amène chaque étudiant à la réflexion et au développement d’un outil dédié à ces enjeux, en étroite collaboration avec ses utilisateurs.

innover avec des étudiants

Phase 4 : Le lancement

Actuellement toujours au stade du prototypage, la solution est portée par les étudiants qui pensent au déploiement de cette Innovation. Véritable fab lab, la solution est orientée vers une plateforme numérique interne et modulable. Cette plateforme digitale permet d’attirer les bonnes idées et d’accompagner le développement de nouveaux projets. La plateforme digitale vise également à former les équipes, ce qui facilite l’interaction des acteurs engagés.

En proposant des ateliers, en combinaison avec des outils de travail et de compréhension, ce lieu permet d’animer toute une communauté. Cette dernière s’exprime autour de questions d’Innovation et de valorisation du patrimoine SNCF. Parmi un même lieu digitalisé, l’outil interne fédère les porteurs de projets et les acteurs de l’Innovation autour du patrimoine.

Dans tous les cas, la visibilité des projets et la facilité d’interaction entre collaborateurs internes inspire de nouvelles idées, sensibilise aux enjeux du patrimoine de la SNCF, pour ancrer un peu plus ce dernier dans la culture d’entreprise. Par ailleurs, le fab lab permet de montrer en un clin d’œil la richesse des métiers réalisations de la SNCF. Ainsi, chaque personne qui s’intéresse à cette question peut, si elle le souhaite, y contribuer.

  • Jean-Baptiste | Strate École de Design.
  • Yousra | ESSEC.
  • Colin | Strate École de Design.
  • Celine | Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
  • Matis | Centrale Supélec.
  • Francis | Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
  • Nicolas | Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

En bref, innover avec des étudiants, c’est instaurer la pluridisciplinarité au service du patrimoine de la SNCF. Le programme CPi permet également de fédérer les porteurs de projets et les acteurs de l’Innovation autour du patrimoine de cette entreprise historique.