Devenir entrepreneur de startup

On compte aujourd’hui en France plus d’1 million de startups, qui emploient près de 1,5 million de salariés (Insee). Véritables moteurs de l’économie française, ces startups font régulièrement parler d’elles dans les actualités. Entre levée de fonds record et innovations, plus d’une personne ambitionne de devenir entrepreneur et lancer sa startup. La réalité, c’est que la grande majorité des startups échouent et déposent le bilan avant de dépasser les 5 années d’activités. Il est donc important de bien se renseigner avant de se lancer.

C’est quoi être entrepreneur ?

Qu’est-ce qu’une startup ?

Quelles sont les caractéristiques d’une startup ?

Comment créer sa startup ?

Comment se former pour devenir entrepreneur ?

Qui peut devenir entrepreneur ?

C’est quoi être entrepreneur ?

Il existe plusieurs définitions d’un entrepreneur suivant l’organisation choisie : micro-entreprise, startup, entreprise agricole, société industrielle, etc. Il y a tout de même des similitudes entre toutes les définitions que l’on peut trouver. Être entrepreneur nécessite de savoir acquérir et mobiliser des compétences et connaissances spécifiques.

Voici la définition de BPI France : “C’est une personne qui agit en toute indépendance et qui est responsable de ses actes. Il n’est pas placé sous la subordination juridique d’une autre personne. C’est ce qui le distingue du salarié.”

Derrière l’idée de devenir entrepreneur, il y a souvent une volonté de créer, d’innover, d’être dans l’action. Un projet de création d’entreprise est fréquemment initié par quelqu’un qui a une vision à long terme, qui souhaite fédérer des personnes autour de son idée pour mettre en place sa stratégie.

Qu’est-ce qu’une startup ?

Le mot startup est très utilisé, mais la définition précise n’est pas si claire pour tout le monde.

Selon l’Insee, il n’existe pas de définition universelle sur laquelle se reposer. Généralement, on considère une startup comme une jeune entreprise innovante. Une de ses caractéristiques est son potentiel de croissance élevé. Dans cette phase de croissance, la startup met en pratique son modèle économique sur le marché et tente de pérenniser son activité. Une fois le modèle pérennisé, on ne considère plus l’entreprise comme une startup. Ce fonctionnement nécessite un apport financier conséquent pour soutenir cette croissance rapide, ce qui peut présenter certains risques.

Pour résumer, une startup est une jeune entreprise innovante, à fort potentiel de croissance en termes de chiffre d’affaires et de capital. Une startup n’est donc pas obligatoirement une entreprise tech.

Quelles sont les caractéristiques d’un entrepreneur ?

Vous vous demandez sûrement si vous êtes fait pour l’entrepreneuriat, s’il y a des conditions pour être un bon entrepreneur. En réalité, il n’y a pas de vérité générale sur les caractéristiques à avoir pour devenir entrepreneur. En revanche, il y a des caractéristiques communes aux entrepreneurs qui réussissent.

Passion : s’engager dans un projet qui vous passionne.

Beaucoup d’entrepreneurs ont une passion liée à un domaine qui les anime en particulier. Que ce soit élever des vaches, créer des bougies, développer des sites internet, créer des vêtements, créer des paniers en bois, etc. Détrompez-vous, tout le monde peut trouver un domaine, activité ou processus qui le passionne ! Beaucoup d’entrepreneurs sont d’ailleurs passionnés par le processus de générer de l’argent et devenir riche. Cette notion de passion est très importante, aimer son métier, c’est ce qui vous permettra d’aller plus loin que les autres. L’entrepreneuriat n’est pas un sprint, c’est un marathon. Et ce qui vous permettra d’être performant sur le long terme, c’est la passion.

Confucius : « Choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie. »

Ambition : avoir une vision et une stratégie à long terme.

Vous devez avoir une vision et établir une stratégie long terme lorsque vous êtes entrepreneur. C’est en quelque soit votre feuille de route, ce qui va vous permettre de fédérer les personnes autour de votre projet, d’avoir une ligne directrice dans le développement de votre activité. Attention, même en ayant une vision et une stratégie, il est important de rester ouvert aux changements et de s’ouvrir aux remarques des collaborateurs.

Détermination : savoir apprendre et se relever d’un échec.

Le taux d’échec des startups se situe entre 60 % et 90 % en moyenne selon différentes sources. C’est à ce moment précis que l’on reconnaît un entrepreneur déterminé d’un autre. Préparez-vous à être confronté à des aléas sur votre chemin d’entrepreneur. Une personne déterminée et passionnée ne se laissera pas intimider par le premier obstacle. Un échec est une réelle source d’apprentissage pour pouvoir apprendre et itérer.

Leadership : savoir fédérer et manager autour d’une vision.

Un entrepreneur doit être capable de fédérer des partenaires, collaborateurs, fournisseurs et clients autour de sa vision. Le leadership va notamment permettre de gagner la confiance de vos interlocuteurs et ainsi de les motiver. Vous n’avez pas besoin d’être l’homme le plus charismatique de France pour autant, incarnez vos valeurs avec passion ! Rester authentique vous permettra de fédérer un écosystème sain.

Un bon leader est quelqu’un qui inspire, fédère, transmet et écoute.

Startup Entrepreneuriat

Starter, 6 mois pour développer ou accélérer son projet !

Découvrir

Comment créer sa startup ?

Pour créer votre startup, il est nécessaire de vous organiser en plusieurs étapes.

Avant même de créer les statuts de votre startup, il faut vous assurer que votre projet répond à un réel problème de marché. Inspirés de l’approche Lean Startup, voici quelques conseils pour tester votre idée rapidement et connaître votre potentiel marché.

1. Observer le marché

Votre phase d’observation va vous permettre de mieux comprendre votre marché et les problèmes rencontrés par les utilisateurs. Pour observer au mieux son marché, nous recommandons la méthode d’interview qualitative. C’est la première étape du design thinking qui vous permettra d’amorcer votre étude de marché. Elle consiste à mener des interviews en posant des questions ouvertes pour laisser l’utilisateur vous faire part de ses problèmes. Interviewez un échantillon de 10 à 20 personnes et arrêtez-vous lorsque vous n’apprenez plus rien de nouveau.

2. Valider la traction de son idée

Une fois votre problématique identifiée, il est important de vérifier que ce problème est partagé par davantage de personnes. Vous pouvez valider cette idée à l’aide de questionnaire quantitatif ou encore de post sur les réseaux sociaux ou groupes, forums de votre domaine par exemple.

3. Échanger avec le marché

Si votre test a récolté de nombreuses réactions, vous pouvez le considérer comme un premier signal positif. C’est à vous maintenant d’aller échanger avec les personnes qui ont réagi à votre post pour continuer à approfondir votre idée. Profitez-en également pour recueillir des retours sur votre business model. Posez des questions sur le prix que l’utilisateur est prêt à payer pour résoudre son problème. 

4. Tester son idée d’entreprise

Vous venez de fédérer des personnes autour de votre projet, autrement appelés des “early adopters”. Ils vous aideront à récolter des avis et à itérer tout au long de votre projet. C’est le moment de leur montrer votre premier prototype et de leur demander quelles fonctionnalités ils souhaiteraient en priorité. 

5. Itérer autour de son idée

Ces 4 premières étapes vous ont permis d’obtenir une idée précise de ce que vous allez proposer, il est maintenant temps de chercher des clients. Gardez toujours en tête cette démarche d’itération, à chaque étape de développement de votre projet.

Comment se former pour devenir entrepreneur ?

Que vous soyez débutant ou entrepreneur expérimenté, il est essentiel de se former continuellement pour créer, développer ou accélérer votre entreprise. De la structure d’accompagnement spécialisée aux contenus gratuits en ligne, existe plusieurs possibilités pour vous former. 

 

Pour faire vos premiers pas en tant qu’entrepreneur, vous pouvez vous former avec du contenu disponible en ligne. Internet est une mine d’or quand il s’agit de commencer son entreprise. Parmi les ressources disponibles, nous vous conseillons de consulter des blogs et articles spécialisés entrepreneuriat comme celui de la BPI. Vous pouvez également visionner (sans modération) du contenu vidéo disponible sur YouTube et autres plateformes. La chaîne YouTube du Schoolab vous permet par exemple de comprendre comment convaincre un investisseur, de définir votre business model, de constituer votre dossier de financement pour accéder à des aides, etc. Attention, vérifiez toujours les sources des contenus que vous consultez et leur fiabilité ! 

 

Vous pouvez aussi vous rapprocher de structures spécialisées pour vous former. Les incubateurs, accélérateur et organismes de formations sont les plus courants. Avant de choisir une structure ou une formation, posez-vous les bonnes questions. Ce qui vaut pour un entrepreneur X ne vaudra pas forcément pour vous.  

 

  • Souhaitez-vous intégrer un écosystème entrepreneurial ? En physique ou en ligne ?
  • Souhaitez-vous bénéficier de l’accompagnement d’un coach ? 
  • Souhaitez-vous avoir des séances de formation en présentiel ? 

 

Ceci est une liste non exhaustive de questions à vous poser. Pensez également à aborder l’aspect financier de votre formation. Avez-vous des fonds pour payer une formation, un accompagnement ? Si oui, quel prix êtes-vous prêt à mettre ? Votre situation déterminera les structures vers lesquelles vous allez ensuite vous orienter. Certaines formations peuvent être financées par votre crédit personnel de formation (CPF) par exemple. 

 

Que vous fassiez partie d’un incubateur, d’un accélérateur ou d’une formation, ne négligez pas le mentorat. Trouver un expert de votre secteur ou d’une expertise en particulier peut énormément vous aider pour vous former et développer votre startup. Si vous faites partie d’un incubateur, n’hésitez pas à piocher parmi l’écosystème. Vous pouvez aussi chercher sur LinkedIn par exemple. Un mentor peut vous permettre d’être mis en relation avec des investisseurs, d’avoir un regard critique sur votre business plan, d’élaborer votre stratégie de communication, etc. 

Qui peut devenir entrepreneur ?

A priori, tout individu de plus de 16 ans peut devenir entrepreneur, légalement parlant. Si vous n’êtes pas sûr de votre idée ou de vos compétences, il existe plusieurs solutions :

  • Des organismes peuvent vous accompagner, comme des incubateurs par exemple.
  • Vous pouvez aussi opter pour le statut de micro entrepreneur si votre activité s’y prête, cela vous permettra de tester rapidement votre idée, sans engager beaucoup d’argent dans la création de statuts (et dissolution si vous échouez).
  • Si vous projetez de commercialiser un produit, le financement participatif vous permet de devenir entrepreneur et lancer votre startup en limitant les risques.

En 2021, la France compte 995 000 créations d’entreprises. Chiffre qui représente une augmentation de 17 % par rapport à 2020 (Insee). Près d’un tiers des entreprises immatriculées au registre du commerce et des sociétés (RCS) en 2021 sont des femmes. Un chiffre en constante augmentation, qui fait du bien à l’écosystème entrepreneurial français ! 

De plus en plus de personnes se lancent dans l’aventure de l’entrepreneuriat, alors pourquoi pas vous ?

Découvrir les outils pour devenir un bon entrepreneur

Télécharger le livre blanc

Sommaire du livre blanc le guide du financement pour start-ups

Contactez-nous

Contactez-nous